26 Apr / 2022

INTERVIEW D'ANTONY LE MOIGNE, SA DERNIÈRE PARTICIPATION AUX MONDIAUX DE CANICROSS

À l’aube des mondiaux de canicross, nous avons interrogé Antony Le Moigne sur sa dernière participation en tant que professionnel. Dans cette interview Antony nous livre ses ambitions pour la compétition, son chien Atlas, leurs entraînements ainsi que ses souhaits pour son avenir dans le monde canicross.

 
- C'est ta première compétition d'une si grande ampleur avec Atlas, comment as-tu senti qu'il était prêt ? Où en-êtes vous de votre préparation ?
 
« C’est grisant de se dire qu’il va évoluer à ce niveau. ATLAS c’est la force tranquille, calme, serein, et si puissant ! J’ai évolué à haut niveau avec tous mes loups sauf lui et je ne voulais pas avoir de regret en me demandant ce que l’on aurait pu faire ensemble. Et puis lors des séances d’entrainement, je voyais que ces chronos étaient un peu meilleurs que ceux de LINK (à peu de chose prêt). Là je me suis dit, c’est le moment de s’aligner sur une course pour voir ce que cela donne et j’ai donc tenté sur le Championnats Fédéral. Il m’a subjugué tant il a eu un comportement et un engagement exemplaire. L’entrainement est une chose mais la compétition c’est bien différent.
Il apprend très vite et lui est prêt. Il a le même volume d’entrainement que LINK depuis des mois. Me concernant, il me reste un petit cycle d’entraînement à passer pour être sur la ligne de départ sans regrets. »

 
- Comment appréhendes-tu ces championnats ? Est-ce que le fait qu'ils se déroulent en France te rajoute une pression supplémentaire ?
 
« Je n’ai pas de pression particulière. J’ai eu de nombreuses blessures ces derniers mois (Fracture, hernie discale, arrachement osseux). A chaque fois, il a fallu se battre pour se soigner et revenir à niveau alors j’apprécie la chance que j’ai d’être sur une ligne de départ en pleine possession de mes moyens. Ma carrière est plus derrière moi que devant moi et je prends tout ce qui arrive comme du plus. Je ferai la course comme j’ai toujours fait, à 100% et la loi du sport parlera. La seule envie que j’aie, est de sentir en passant la ligne d’arrivée, qu’ATLAS et moi avons fait une course où l’on s’est abandonné l’un à l’autre sans calcul et en toute confiance.
Ma famille et mes amis seront là pour voir la course donc c’est une chance que cela se passe en France. J’ai déjà eu 2 titres de Champion d’Europe en France et je sais toute l’énergie que cela procure. Le partage avec le public et les gens que l’on aime nous donne des ailes. »


- As-tu des objectifs ou ambitions particulières pour ces championnats ?
 
« Le sport n’est pas une science exacte et c’est pour cela qu’il est si fabuleux. Je suis réaliste, j’ai presque 43 ans et 15 ans de plus de que certains de mes concurrents. Cela dit, un top 5 au scratch et une victoire en vétéran me comblerait… allez, je suis franc, avec un podium au scratch, ce serait un magnifique exploit. De toi à moi, ATLAS est capable de choses incroyables alors je ne lâcherai pas un seul mètre durant la course. »
 

- C'est ta dernière participation en tant que professionnel, comment te sens-tu par rapport à cette page qui se tourne ?
 
« C’est dans ma tête depuis un petit moment et mon corps me parle. Le sport de haut niveau use. J'ai 42 ans, j'ai des douleurs au dos et aux ?genoux. Je veux pouvoir continuer à faire du sport sans souffrir même si je sais que j'ai pas mal user mon capital physique. Il y a un temps pour tout dans la vie. Je me suis réalisé et je suis en paix avec ma carrière et ce que j'ai vécu avec mes loups. Je suis si fier d’eux !! De plus, courir à ce niveau-là demande beaucoup de travail, de sacrifices, de souffrance à l'entrainement et j'aspire à autre chose.
Aujourd’hui, je veux rendre à mon sport ce qu’il m’a apporté au travers de différents projets et j’ai la chance qu’IDOG m’accompagne dans tout cela.
J’ai vécu tellement de choses depuis plus 10 ans. Si on m’avait dit ce que le canicross m’apporterait dans la vie quand j’ai commencé, je ne l’aurai pas cru. Je dois tout cela à mes chiens !! Cela dépasse mes rêves les plus fous. J’ai la chance de voyager beaucoup, de rencontrer des personnes qui me marquent et de partager autour de ma passion. Je dois beaucoup à ce sport et il m’a aidé à devenir l’homme que je suis... c’est important dans la vie de se sentir en accord avec soi-même.
Ma vie gravitera toujours autour de ce magnifique sport et puis je pense prendre part encore à quelques départs sur des courses en France mais sans le frisson du résultat et pourquoi pas en canivtt ou canitrottinette. »
categories
Dernières actualités
Photos des mondiaux de canicross Plédran 2022
Vous pouvez retrouver les photos de vous et vos loups prises lors des mondiaux sur le drive que nous avons créé. Elles sont classées par jours. Venez vite les découvrir !
Retour sur les Mondiaux de Canicross 2022
Les mondiaux ont pris fin ce dimanche 1er mai à Pledran, laissant derrière eux des souvenirs inoubliables !
Nous tenions à féliciter tous les participants et leur binôme canin pour leurs performances, ainsi que toute l’organisation du Canicross Breizh et ses bénévoles pour leur travail !
INTERVIEW D'ANTONY LE MOIGNE, SA DERNIÈRE PARTICIPATION AUX MONDIAUX DE CANICROSS
À l’aube des mondiaux de canicross, nous avons interrogé Antony Le Moigne sur sa dernière participation en tant que professionnel. Dans cet interview Antony nous livre ses ambitions pour la compétition, son chien Atlas, leurs entraînements ainsi que ses souhaits pour son avenir dans le monde canicross.
 
I-Dog TV