Sans-titre-2.png
Sans-titre-3.png
18 Oct / 2021

MARIELLE

Bonjour Marielle, on te laisse te présenter à notre communauté :
"Marielle Favre, je suis en Sarthe, 40 ans, et je pratique principalement du bikejöring (en compétition)"

Depuis quand pratiques-tu le canicross ? Que faisais-tu avant ?
"J’ai découvert le cani-cross « à cause et grâce » à mon premier chien, Monsieur Mô, en club canin : c’est le sport qu’il aimait et le seul pour lequel il respectait les règles (on a testé tout ce qui était possible avec lui). C’était il y a 13 ans, et une fois le doigt mis dans l’engrenage, c’est fini : on devient canicross-addict !! le seul hic est que je ne courais pas assez vite pour lui, pour qu’il se fasse pleinement plaisir. Un ami lui a fait découvrir le vtt (moi j’avais trop peur de monter sur un vtt avec un chien attaché devant !!), Mô tout de suite adoré !! donc je m’y suis mise en essayant de gérer la fougue et la puissance d’un labrador croisé.
Avant je ne faisais pas de sport, et l’endurance était mon calvaire à l’école. Grâce à mes chiens, courir est devenu agréable et gage de bons moments avec eux. Si un jour on m’avait dit que je courais bien plus vite et avec ce plaisir… je ne l’aurais pas cru !"

Pratiques-tu d'autres disciplines ? Et à quelle fréquence ?
"Avec Gaya nous avons beaucoup pratiqué l’agility, à un certain niveau en compétition. Maintenant nous le faisons en loisir. Pour les sports de traction, j’aime varier les plaisirs avec cross et trottinette, mais pas de ski-jo… faut dire la neige en sarthe, c’est peu fréquent !
Dès que nous allons en bord de mer, c’est natation (enfin pour mes loups qui aiment ça !)"

Parles-nous de tes chiens, ta relation avec eux a t-elle changée depuis le début de votre pratique ?
"La doyenne du groupe : Gaya, dit la Galinette, une berger belge malinoise de 10 ans maintenant, 10 années que je n’ai pas vu passer !! Sa discipline c’est l’agility car c’est explosif, fun, toujours varié. Nous avons fait un peu de cross et de VTT, mais vraiment, cela ne la botte pas… pas assez de sollicitation intellectuelle !! Ce qu’elle aime, c’est évoluer sur un parcours, guidée par mes gestes (pas possible pour moi de courir, réfléchir au parcours, guider et parler !! donc tout se passe par une communication non-verbale entre nous). Elle est actuellement à la retraite, mais aime toujours faire des ateliers pour s’amuser et les séances câlins bien entendu !!
Ensuite Jewel, dit la Joconde, une Eurohound de 6 ans. Nous avons fait du vtt ensemble, sa préférence : c’est courir vite !!  « Tracter son humaine dans les montées…pffff !! » Avec elle, tout a été facile et naturel, une confiance mutuelle s’est développée très rapidement entre nous, grâce à elle j’ai pu m’engager plus fort et j’ai beaucoup progressé. C’est un petit gabarit de chien, mais avec un caractère et un mental impressionnant ! Faire une course sans croiser aucun binôme ne lui posait pas de problème : l’essentiel était d’être dans l’effort ensemble. Par contre impossible de la « prêter », « courir avec un autre humain ? Impossible ». Depuis son opération, nous passons beaucoup de temps sur des disciplines complémentaires (proprioception, musculation, marche,…) et son tempérament et sa volonté m’épatent au quotidien !
Ensuite, le seul mâle : Oups, dit Ti’Oups car c’est un ti’chien, en fait un ESD de 33kg et bientôt 3 ans. Il n’a pas pu faire beaucoup de compétitions à cause de la situation sanitaire, mais du moment qu’il peut voir ses copains à l’entrainement, tout va bien pour lui : c’est un chien très sociable et les copains comptent beaucoup ! En course c’est arrivé qu’il attente que son pote nous rattrape, pour ensuite travailler comme à l’entrainement. Par contre d’autres fois il lui est arrivé de mettre son regard de psychopate sur un départ et là… ça déménage ! Mais le tout dans la maîtrise, il est très à l’écoute et très respectueux dans le travail : prendre du plaisir ensemble ! Mais attention car il porte bien son prénom et peut faire des « blagues et boulettes » sans le vouloir… Oups…alors !!
Enfin la « petite dernière » Rutine qui vient de fêter son premier anniversaire. Une braque, la petite crevette de la portée, qui est devenue une grande chienne. Elle déborde d’énergie d’où son surnom « Too much », à fond pour tout les exercices. Sa spécialité : le bisous avec le coup de boule. Mais on peut se perdre dans son regard (c’est ce qui m’a fait craquer) avec une grosse décharge d’ocytocine dès qu’elle colle ses yeux dans les nôtres. Nous commençons tranquillement le travail de BB en traction et surtout trouver les bons réglages de harnais."

Que t'apportes ta collaboration avec I-Dog ?
"En premier lieu d’avoir à disposition du matériel performant, de pouvoir l’utiliser pour ensuite le conseiller, le mettre en avant. (en tant que juge, j’ai pu, d’un coup d’œil, conseiller sur les réglages du baudrier notamment)
Dans un deuxième temps, ce sont les échanges avec les autres ambassadeurs/ambassadrices qui sont enrichissants."

Quels sont vos objectifs pour 2021, qu'ils soient sportifs ou tout simplement loisir ?
"2021, dès que nous le pourrons, c’est reprendre la compétition avec Oups, pour continuer de  nous découvrir dans ce type d’exercice, rencontrer les copains lointains et s’éclater : rencontres, passion, dépassement de soi, émotions, échanges.
Avec Rutine, c’est tranquillement la mettre au travail, et voir quelle discipline elle préfère. Avec Gaya et Jewel, continuer la vie de retraitées avec promenades et ateliers à la maison. Et bien sûr leur statut de supportrices !!"

Un rituel particulier quand vous partez pratiquer ?
"Pas vraiment de rituel, mais de la prévoyance : anticiper pour que cela se passe au mieux. Regarder la météo (habits de l’humaine, confort des loups), vérifier le matériel, vérifier les loups (les griffes,…)"

Comment gères-tu la situation sanitaire pour pratiquer ?
"La situation est beaucoup plus simple que lors des confinements, en terme de rayon et de durée possible (1h pour plusieurs chiens ça n’était pas simple du tout !!). Professionnellement, j’ai toujours eu la possibilité d’entraîner le matin… pas toujours bien réveillée pour l’humaine comme normalement je finis tard le soir.
Le plus frustrant est de ne pas pouvoir voir les copains lointains."

Peux-tu nous décrire ton statut d'ambassadrice I-Dog en 3 mots ?
(désolée ce sera 3 phrases)
"Etre ambassadrice c’est promouvoir une marque française, qui est dans l’innovation constante et le développement.
Avoir découvert des personnes avec qui nous partageons des valeurs, avec qui nous pouvons échanger, se conseiller mutuellement.
Critiquer est facile, et peu de personnes s’engagent pour faire avancer les choses. J’avais envie de franchir le cap."

Merci Marielle d'avoir pris le temps de nous répondre, à très bientôt sur les sentiers!
 
categories
Dernières actualités
Photos des mondiaux de canicross Plédran 2022
Vous pouvez retrouver les photos de vous et vos loups prises lors des mondiaux sur le drive que nous avons créé. Elles sont classées par jours. Venez vite les découvrir !
Retour sur les Mondiaux de Canicross 2022
Les mondiaux ont pris fin ce dimanche 1er mai à Pledran, laissant derrière eux des souvenirs inoubliables !
Nous tenions à féliciter tous les participants et leur binôme canin pour leurs performances, ainsi que toute l’organisation du Canicross Breizh et ses bénévoles pour leur travail !
INTERVIEW D'ANTONY LE MOIGNE, SA DERNIÈRE PARTICIPATION AUX MONDIAUX DE CANICROSS
À l’aube des mondiaux de canicross, nous avons interrogé Antony Le Moigne sur sa dernière participation en tant que professionnel. Dans cet interview Antony nous livre ses ambitions pour la compétition, son chien Atlas, leurs entraînements ainsi que ses souhaits pour son avenir dans le monde canicross.
 
I-Dog TV